Jardins

Le Festival des jardins

Durée de la visite60 min

Du 4 juin au 31 octobre 2022

Ce 2e demi-cercle accueillera aussi les 11 jardins éphémères du Festival, ouverts de juin à octobre, pensés chaque année par les étudiants-paysagistes comme des laboratoires du paysage. La thématique du Festival change chaque année.

 

Dès novembre 2022, les étudiants paysagistes prépareront les nouveaux jardins du Festival des jardins, inauguré le dimanche 4 juin 2023. Les jardins thématiques du Cercle Immense restent visibles toute l’année.

A découvrir

22ème édition

« Lettre émise par Gilles Clément aux candidats du concours du Festival des jardins 2022, jeunes paysagistes des écoles supérieures. Jardins des Oursons Métis Aventure au coeur du changement climatique Nous changeons de temps, les règles de vie se modifient, les modèles de convoitise aussi, nous ne désirons plus les objets d’une consommation désormais obsolète mais nous n’avons pas encore établi les pistes d’un nouveau mode de vie. Notre regard sur l’espace n’est plus celui qui oriente la vue en perspective obligée, nous acceptons la diversité car nous la savons en péril et l’histoire nous apprend que nous dépendons de cette richesse menacée. Que sera le jardin de demain s’il s’affranchit de l’obligatoire construction formelle perçue habituellement comme une œuvre architecturale et artistique de première importance ?

Peut-il apparaître sous une forme d’apparence indéfinissable tout en s’accompagnant d’une «résolution esthétique» claire capable de véhiculer un message pour tous ? Vous êtes des oursons métis (), vous avez la chance de n’avoir pas exercé votre génie dans la visioncadrée des temps anciens, vous ouvrez les yeux sur un monde qui ne vous semble pas forcément nouveau puisque vous êtes nés dedans, c’est le vôtre, mais il est forcément chargé d’inattendu et d’espoir. Il semble que vous soyez les seuls capables de trouversereinement les solutions de vie. C’est à vous d’expliquer à vos parents comment on peut avancer dans un monde où les données de base ont changé. En proposant unepréséance du vivantau jardin vous placez la dynamique biologique avant la construction del’espace. En abordant la diversité comportementalevous laissez tomber les règles obligatoires de vie pour tenter une expérience basée sur l’incertitude et la surprise. Vous intégrez sans difficulté les conditions du changement climatique. En acceptant l’idée que tout peut changer au cours d’une vie vous abandonnez le principe de sélection pour celui de la transformation, mécanisme dont on parle peu bien qu’il constitue l’essentiel des processus de l’évolution. Avec ces trois notions: préséance du vivant, diversité comportementale, transformisme lamarckien, quel serait l’espace dans lequel on pourrait s’aventurer pour se confronter au message pédagogique et artistique auquel vous songez? Quelle scénographie choisir pour surprendre et communiquersur les questions très actuelles du changement climatique ? Les Oursons Métis ont forcément des réponses à ces questions. Les jardins des Salines sont là pour les accueillir. Le cadre formel de l’architecture de Claude Nicolas Ledoux ne peut que valoriser les installations qui se trouvent en son cœur. Gilles Clément La Vallée le 5 septembre 2020 ()Ourson métis: notion proposée par le philosophe enseignant chercheur Baptiste Morizot faisant suite à une observation du comportement des oursons issus de la rencontre des grizzlis avec les ours polaires due aux conditions de changement climatique. Les parents sont désarmés, les jeunes inventent leur mode de vie. Ils deviennent les enseignant de ceux qui les ont fait naître. »