saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste
saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

Le musée ledoux

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

Seul musée d’Europe consacré à un architecte, le musée Claude Nicolas Ledoux s’attache à l’œuvre du créateur de la Saline Royale.

Grâce à une soixantaine de maquettes est ainsi parcourue la vie d’un architecte dont ne subsistent que peu de bâtiments, soit qu’ils n’aient jamais été édifiés, soit qu’ils aient été détruits par le temps et les hommes.

À travers ce parcours se dévoile une œuvre aux multiples facettes (théâtres, hôtels particuliers, bâtiments d’octroi…) qui se dévoile également dans les projets rêvés aux accents parfois utopiques (ville idéale de Chaux, cimetière, maison de plaisir, écoles, prisons, édifices industriels…).

Quelques pièces

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

Les barrières de paris

L’enceinte des fermiers généraux autour de paris était ponctuée, dans le projet de Ledoux, par 55 barrières, ou pavillons d’octroi, tous différents et tous monumentaux. Inspirés des Propylées grecs, ils avaient pour point commun des colonnes massives, des péristyles et des murs à l’appareil puissant, et plusieurs d’entre eux déclinent de structure de la villa Rotonda de Palladio. Le pavillon de Monceau, inspiré, lui, du Tempietto de Bramante (1444/1514) fait partie, avec ceux de l’actuelle place Denfert-Rochereau, de la Villette et de la place de la Nation, des quatre bureaux d’octroi toujours visibles aujourd’hui.

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

Le théâtre de Besançon

« Le théâtre doit être plus large, plus vaste que l’espace qui contient les spectateurs : c’est la véritable place des illusions magiques de la scène » in l’Architecture considérée sous le rapport de l’Art, des Mœurs et de la Législation, 1804. Au XVIIIème siècle, Besançon est une ville de garnison d’environ 32OOO habitants qui ne possède pas de théâtre. Vers 177O, une  rénovation de la ville est envisagée ainsi que la construction d’un vrai théâtre. Ledoux fut retenu sur ce projet grâce aux bonnes relations qu’il entretenait avec M. de la Coré – Intendant de la Province – ainsi qu’avec le Gouverneur, le Maréchal de Duras.

 

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

Le château de Benouville

Le Château de Bénouville, parvenu presque intact jusqu’à nous, aura été pour Ledoux un édifice majeur sur lequel il ne cessera de poursuivre sa démarche novatrice  et reste le témoignage le plus significatif et le plus prestigieux de cette nouvelle approche de l’architecture. Situé près de Caen entre mer et campagne, construit pour le Marquis de Livry, Ledoux adopte ici un parti architectural plus dépouillé. Pour les deux façades, côté cour comme côté jardin, des colonnes ioniques colossales embrassent les travées centrales sur trois niveaux et sont surmontées de guirlandes qui s’attachent aux chapiteaux.

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

L'hôtel Thélusson

Cet hôtel fut bâti en 1778 pour la veuve du banquier genevois Tobie Thélusson dans le quartier de la Chaussée Dantin, aux limites de Paris. L’arche monumentale de l’entrée, à demi-ensevelie, domine un jardin pittoresque en creux, lui-même prolongé par une grotte qui tenait lieu d’entrée. Elle est dominée par l’habitation qui présente un avant-corps circulaire ou était logé un salon ovale. Les colonnes corinthiennes du péristyle sont clairement inspirées du petit temple italien de Tivoli.  Cette architecture théâtrale eut un énorme succès auprès du public au point qu’on délivra des billets pour le visiter…

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

La ville idéale de Chaux

Après la révolution, Ledoux a imaginé à partir de la saline « les projets d’une ville avec les accroissements dont elle était susceptible ». A la périphérie de cette cité idéale circulaire s’élèvent des bâtiments publics et privés et vers son centre convergent de larges avenues plantées d’arbres. Cette ville s’inscrit dans une tradition de villes utopiques entamée au XVè siècle par Filarète (1400/1469 ) et que des architectes contemporains, comme Boullée et Lequeu, ont également poursuivie.

saline royale arc-et-senans - visite - exposition - jardins - hôtel - séminaire - libraire - boutique - résidence artiste

L'hôtel Guimard

Un temple de Terpsichore – Muse de la Danse – cadeau du Maréchal de Soubise à la 1ère danseuse de l’Opéra, Mademoiselle Guimard, l’une des plus célèbres courtisanes de l’époque. Construit dans le quartier de la Chaussée d’Antin, entre cour et jardin, c’est un Hôtel de plan compact, un simple cube, enserré latéralement de deux murs mitoyens. Le portail est en hémicycle et cul-de-four voilé de colonnes ioniques. Le plan se distingue par la libre asymétrie de la conception intérieure dont les espaces ovales et rectangulaires se soudaient par des raccords tangentiels qui laissaient entre eux des réduits utilisés comme penderies, placards, dessertes. Au centre de l’habitation, le jardin d’hiver et la salle à manger recevaient un éclairage vertical par des lanterneaux vitrés. L’Hôtel était accessible par un passage d’entrée avec de chaque côté écuries et remises. Au-dessus de ce passage, Ledoux avait aménagé  un théâtre « installé », l’un des premiers que l’on pouvait trouver chez un particulier.
La salle ovale était enveloppée d’une colonnade à l’imitation du Théâtre Olympique de Palladio à Vicenze . Le nombre de places obtenu dans un si petit espace étonna les contemporains de Ledoux.

Share This